Fenêtres à Guillotine

Fabrication sur mesures en Bois
Expédition dans toute l’Europe
 
Peu connue en France, malgré que ce soit son pays d’origine, la fenêtre à guillotine (aussi appelée fenêtre à coulissant verticale) apporte une touche anglo-saxonne, et s’incorpore très bien sur une façade en bardage.
De plus, malgré les légendes qui courent, elles ne posent pas de problèmes particuliers de sécurité.
Le gros avantage est de permettre d’aérer la pièce sans déranger ce qui est posé sur la tablette !
 
Le châssis à coulisses est né en France aux environs du XVIIe siècle. A l’époque, il était utilisé avant tout comme châssis de premier prix, ne disposant pas d’équilibrage des vantaux, il ne coûtait pas cher en accessoires de quincailleries, il conserve depuis lors une réputation de dangerosité. Il était utilisé dans les couloirs ou coursives d’ étages notamment dans les combles brisés à la Mansart. A la fin du XVIIIe, Roubo, dans son traité de menuiserie, évoque l’apparition récente de systèmes d’équilibrage à contrepoids en Angleterre. Il semble donc que la difficulté de manoeuvre de ces châssis ait eu raison de la destinée de ce type d’ouverture en France. Suite à la révolution, le terme « guillotine » n’a rien fait pour arranger les choses, nombre de personnes pensent sincèrement que ce type d’ouverture est interdit dans notre pays !
Par contre, au Royaume-Uni, ce type d’ouverture fut, semble t-il, imposé dans la deuxième moitié du XIXe comme standard Victorien en réponse au style Haussmanien Français. Ceci explique son expansion significative dans les pays Anglo-Saxons, d’autant plus qu’il s’était développé un ensemble d’accessoires de quincaillerie compatibles.
L’usage de la fenêtre à guillotine a connu cependant un renouveau en France, dans le style ‘Art-déco’ des années 30 aux années 50. A cette époque de nombreux systèmes de manoeuvre ont vu le jour, notamment à chaînes et manivelles.
Aujourd’hui, nous utilisons plutôt des systèmes d’équilibrage à ressort, importés d’Angleterre, où ils sont devenus un standard pour les fenêtres modernes. L’utilisation de double-vitrages demande en effet un double volume de contrepoids. Ici, donc, pas d’espace de réservation à prévoir ! Ces systèmes sont parfaitement sécurisés et sont garantis pour au moins 10000 cycles d’utilisation. Si l’un des deux équilibreurs lâchait, le vantail descendrait doucement sans tomber d’un coup.
Cependant, pour un fonctionnement mécanique optimal, nous conseillons de faire attention à la proportion Largeur/Hauteur. En effet la largeur de l’ouverture ne devrait pas dépasser 20% de la hauteur totale. Si ce n’est pas le cas, il faut diviser la baie en modules plus verticaux (voir nos exemples ici)

N’hésitez donc pas à me contacter pour tout projet de réalisation, via le formulaire de demande de prix
Indiquez : les dimensions en tableau, pose sur ossature bois ou en maçonnerie, composition de la baie,
type de vitrage, essence de bois souhaitée (pas de PVC ni d’Aluminium, ni Mixte), éventuellement plans ou photos du bâtiment, je vous conseillerai, et chiffrerai le projet (chaque projet étant unique, je n’ai pas de tarif prédéfini).
Si hors région, possibilité d’expédition par transporteur.
     
Téléchargez notre brochure ICI (format pdf)
     
Pour voir des réalisations de plus près, retrouvez ici nos articles de blogs relatifs :